Formes exécutées à deux, sans armes

Sensei Jackson/ mars 24, 2020/ Articles/ 0 comments

Kihon kata, Hyoli no kata et Tai sabaki no kata

Kihon kata
基本
« Formes fondamentales »

Celles-ci sont utilisées comme formes de références et contiennent toutes les techniques demandées pour un grade précis. Donc, les versions Shodan contiennent les techniques pour le premier dan, les versions Sandan celle pour le troisième dan et ainsi de suite.

Kihon osaé (基本抑込), Kihon shimé (基本絞) et Kihon gatamé (基本固)

Ici, nous retrouvons les techniques d’immobilisation (osaé waza), d’étranglement (shimé waza) et de contrôle (katamé waza). Lors de leurs exécutions, Tori applique la première technique de la série. Uké tente ensuite de contrer et Tori change donc de technique pour prévenir son uké de s’échapper. Pour Kihon osaé il existe les formes Shodan à Sandan, tandis que les deux autres ont également une forme Yondan.

Kihon kansétsu (基本関節) et Kihon nagué (基本投げ)

Différentes des Kihon précédents, ces deux formes consistent à exécuter les différentes techniques de grade sur des attaques imposées. Initialement enseignée avec un seul partenaire, elle s’appliquera plus tard, avec plusieurs partenaires. Vous pouvez retrouver ces deux formes en vidéos sur notre site web, dans la section Galerie -> Vidéo, ou avec leurs playlists individuelles (Kihon kansétsu shodan, Kihon nagué shodan)

Hyoli no kata
表裏 の 方
« Forme de contre technique »

Pouvant être traduite comme étant la forme de la complémentarité, il s’agit d’un enchaînement de contre technique entre les deux pratiquants. Originalement développée par Minoru Mochizuki et successivement modifiée par son fils Hiroo Mochizuki, cette forme a grandement évolué depuis sa création.

Tai sabaki no kata
体捌き の 方
« Forme des déplacements du corps »

Elle explore de différents déplacements, soit en esquive intérieure et extérieure pouvant entraîner l’exécution de différentes techniques de projections et de clés articulaires. En utilisant les mêmes déplacement et déséquilibres, le partenaire attaque successivement de la mains gauche (en choku tsuki) et de la main droite (en gyaku choku tsuki).

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*